Ur Begi

Association multi activités d' Herauritz

Catégorie : Conférences/ Mintzaldiak (Page 1 of 4)

Conférence du 29 mars 2019

Jean Errecart:

la mutation rurale

par Aguxtin Errotabehere

Salle Lapurdi à 18h30 

Entrée libre

A la fin de la guerre en 1945, le pays est dans une situation catastrophique. Au niveau local,  en Amikuze, l’agriculture dominée par les propriétaires fonciers  est en retard ; le métayage freine le développement.

  Un jeune élu, Jean Errecart, utilisant  ses mandats de maire, Conseiller Général, député, sénateur va contribuer au développement spectaculaire du canton. Au niveau agricole, autour de la coopérative agricole Lur berri, ainsi qu’au niveau des infrastructures, eau électricité, routes, créant un centre médico social, des centres de formation pour les jeunes…

 Fidèle à la mouvance démocrate chrétienne, du MRP puis CDS et à sa culture basque, Jean Errecart se distinguera  par sa manière de faire de la politique. Tout à la fois visionnaire, opiniâtre dans la défense de son milieu, il s’appuiera avec constance sur les élus du canton pour impulser la grande mutation du canton, d’Amikuze.

    Au cours de la conférence, Aguxtin Errotabehere évoquera une autre figure de l’après-guerre : celle de Jean Pitrau . Le berger souletin militera  avec toute son énergie  pour la défense de l’agriculture et du maintien d’une montagne vivante. 

 Lien pour revoir l’émission « Txirrita » du 24 février sur deux grandes figures du syndicalisme agricole basque : Errecart et Pitrau

Un clic sur l’image: 

Cette conférence sur Jean Errecart, sera donnée également au Musée basque à Bayonne, Dimanche 7 avril à 16h , salle Argitu, dans le cadre des conférences proposées par »les Amis du Musée Basque » Entrée libre.

  

Conférence du 15 mars 2019

       « Rites et symboliques  des   carnavals basques »

par  Beñat Zintzo-Garmendia 

Salle Lapurdi Ustaritz – 18h30 – Entrée libre

 Les carnavals traditionnels sont l’un des temps les plus importants de l’année, à l’échelle d’un village ou d’une ville. Certes, en cette aube du XXI° siècle, ils ont assez fréquemment perdu leur vertu protectrice et annonciatrice d’un avenir que l’on souhaite plus radieux.

Afin de parvenir à cet objectif tout autant que le besoin d’accéder à un moment de liberté permissive, les carnavals sont emplis de symboles et de rituels visibles de tous, et pourtant difficilement décodables. C’est à cet approfondissement des fonctions et des nombreux messages codés des carnavals à travers tout le Pays Basque historique ou des Sept Provinces notamment, que nous invitera Beñat, impénitent chercheur depuis 1981… où il découvrit pour la première fois ces carnavals à travers la proposition du groupe d’Ustaritz : être kaskarot le temps d’un week-end… expérience initiatique pour un dantzari plus habitué aux spectacles, aux Dantzari Eguna, et particulièrement riche lorsque l’on pose sur ces pratiques séculaires un regard historique et anthropologique.

Ihauteriak, aurtengoak aitzinekoek bezala, arrakasta handia izaiten du mundu zabaleko leku askotan eta, nola ez gure, euskal herrian . Pertsonaia eta errito ez berdinak bezain aberatsak azaltzen dira karriketarat, negu ala biziko mamuak  uxatu eta  udaberriari ongi etorria egiteko

Ur begi elkarteak mintzealdia antolatu du gai aberatsaren inguruan Beñat Zintzo Garmendia gonbitatuz

Mintzaldia martxoaren 15ean emanen du , arratsaldeko 18h30 lapurdi gelan . sartzea dohainik

Conférence du 8 mars 2019

De la permaculture dans notre assiette!  avec  Jean IRUBETAGOYENA

Salle Lapurdi Ustaritz – 18h30 – Entrée libre

 Production agricole, consommation alimentaire, et santé constituent les composantes notre vie au quotidien. Il n’échappe pas à notre observation tranquille, que le tableau s’écaille, que son socle se fissure, que les composantes longtemps complémentaires deviennent désormais antagonistes. Qu’en sera t’il demain dans un monde ou de nombreux indicateurs comme le réchauffement climatique, l’érosion de la biodiversité, la déplétion énergétique, etc. passent au rouge et accentuent le problème. Sommes-nous condamnés à assister, impuissants, à une catastrophe annoncée ?
Une quarantaine d’année auparavant, une nouvelle discipline voyait le jour dans une université Australienne. Une discipline accessible au plus grand nombre, basée sur l’observation et la reproduction des systèmes naturels pour satisfaire nos besoins alimentaires, en fibres, en énergie… L’objectif de cette science : la permaculture, est de nous inscrire dans une culture permanente qui prenne en compte les limites des écosystèmes naturels.

Dans le cadre de ses rencontres annuelles, l’association Ur Begi invite Jean Irubetagoyena à nous présenter le temps d’une conférence, cette approche parmi d’autres, pour relever un défi qui permette d’assurer un futur à nos enfants et petits enfants. Jean est Formateur / Designer en permaculture appliquée, il s’implique et accompagne au quotidien de nombreux projets permacoles tant en pays basque que dans d’autres régions en France, dont un projet de « forêt comestible » porté par l’association Basajaun sur la commune de Larressore.
 
 Beste laborantza bat 
 Permaculture : lurra – janariak  eta osagarriaren  onurarako 
 
    Denek badakigu , lurra, ura , airea  eta janari kutsatuek, gure bisitzan eta osagarrian eragin handia badutela. Beharrezkoa dela bai jende bai izadiarentzat,  lan eta bizimoldeak aldatzea . Zer nolako izadia utziko diegun gure ondokoei  behar dugu gogon izan . Duela zenbait urte sortu diziplina berri batek – la permaculture – helburu hoiek nahi ditu bere helburu  ezarri.

 Hortaz mintzatuko zaigu , Ur Begi elkarteak galdeginik  Jean Irubetagoyena Larresorotar aditua martxoaren 8 an , Lapurdi gelan emanen duen mintzaldian -18h30

Conférence du 22 février 2019

Salle Lapurdi, 18h30 à USTARITZ  

Les basques et la mer par Xabier Agote

de l’association Albaola

    « Au cours de son existence  l’histoire d’Euskal Herria, le pays des basques, a été marquée par  la mer.
La côte, mais également les  vallées ont vu se développer  une industrie et une technologie, tout un tissus d’activités,  tourné vers la vie maritime. Au cours des siècles, le Pays Basque a vu naître des marins, construit des navires, qui ont marqué l’histoire, à l’image de Sebastian Elcano, pour ne citer que l’un des plus notoires. La réplique du baleinier San Juan que l’association Albaola de Pasajes  est en train de construire à l’identique  en est  un témoignage.

C’est cette riche  histoire que Xabier Agote de l’association Albaola évoquera lors de la conférence organisée conjointement par les associations Ur Begi et  Herri Soinu , dans le cadre du festival Hartzaro.

 Euskaldunak eta itsasoa
 Euskal Herria bere historian zehar itsasoari begira bizi  den herria izan da. Barneko bailaretatik kostalderaino itsasorako industria eta teknologia sare bat egituratu du mendeetan zehar. Horrez gain, munduaren historiaren norabidean eragin duten itsasontziak eta marinelak eman ditu Euskal Herriak. Gaur egun Pasaiako Albaola Itsas Kultur Faktorian eraikitzen ari den San Juan baleontzia horren guztiaren erakusgarri bizia da. Denok gogoan dugu Sebastian Elcano getariar itsasgizona munduko itzuliaren lehen egilea .  Horretaz guztiaz hitz eginen du Albaola Elkarteko Xabier Agote itsas adituak .
Mintzaldia lapurdi gelan izanen da  otsailaren 22a ortziralean 18h30 hartzaro festibalaren kari. » A.E.                                                                           

Cycle des conférences 2019

 

Conférence du 30 mars 2018

Archéologie pastorale à travers le Pays basque   

par Eric Dupre-Moretti

Vendredi 30 mars à 18h 30  Salle Lapurdi


« L’archéologue du Laboratoire Arkeo-Ikuska, Eric DUPRE-MORETTI,présente en vidéo-projection un projet de recherche sur l’archéologie pastorale en montagne basque et les résultats des fouilles entreprises avec son équipe sur la montagne d’Urkulu.

 Ce projet de recherche piloté par le CRESPB-Ikuska a réalisé un inventaire des structures pastorales du massif d’Urkulu-Orion allant du Néolithique final à l’époque contemporaine entre 2012 et 2015. Puis à partir de 2014 ont été fouillés des sites médiévaux et post-mediévaux qui permettent un éclairage bien que partiel sur l’anthropisation de la montagne basque, et la constitution d’un vaisselier pour la période moderne. »

Conférence du 23 mars 2018

La scierie de Mendive et la Résistance   

par  M. Jean Moretti

Vendredi 23 mars 2018  – 18h 30 – Salle Lapurdi   Ustaritz

Beaucoup de gens ignorent que la forêt d’Iraty fut exploitée  par la scierie de Mendive après la grande guerre, au moment où la construction du chemin de fer exigeait nombre de traverses en bois de hêtre.

En 1924 les frères Pédelucq originaires des Landes, et déjà propriétaires des scieries, décidèrent d’exploiter le bois de la forêt d’Iraty côté français. Ils firent appel à la famille Moretti, des italiens spécialistes qui construisirent en 1924  le plus long téléphérique  d’Europe de 19 kilomètres, alimenté par des tri câbles transporteurs de bois en fonction des coupes… En 1927, la scierie employait environ 400 personnes (150 dans la forêt, 50 sur le plateau et 200 à l’usine).
Avec la Deuxième Guerre Mondiale la scierie de Mendive fut rachetée par Charles Schepens, un jeune ophtalmologiste belge, qui s’installa en 1942 avec sa famille à Mendive sous le faux nom de Pérot. La mise en service de la  scierie et  de son câble et fut mise à la disposition de la Résistance permettant le passage des hommes et des informations pour atteindre la frontière espagnole, échappant aux griffes des  allemands.

Cette histoire sera contée par Jean Moretti, descendant direct  des exploiteurs du câble

    Mendibeko segeriaren historiaz nor oroitzen da ? Burdinbidetako egur galdea haundia izanez , Pedelucq landestar anaiek erabaki zuten  1924ean Iratyko oihaneko pagoak ustiatzea . Dei egin zuten, kabletaz zurak garraiatzeaz  adituak ziren  italiar  Moretti anaiei. 19 kilometra luzeko kablea instalatu zuten Iratytik Mendibeko segeriara , Europako luzeena . Nafarroatik  jin gizonek zuten oihaneko lana egiten  . 400 langilez goitiri lana emaiten zuen segeriak : 150 oihanean, besteak segerian .
Beste istoriorik ere badu kondatzeko segeriak. Bigarren gerla garaian , Schepens belgikar mediku batek erosi zuen , alemaner ihesi egiteko moldea antolatuz eta jende askok ihes egin ahal izan zuten, kableari esker  alemanen aztaparretarik

Segeriaren historio aberatsa kondatuko digu, Jean Moretti, kablearen muntatzaleen biilobak , Ur Begi elkarteak gonbitaturik , helduden ostiralean Martxoak 23, ustaritzeko  Lapurdi gelan  18h30an.

 

Conférence du 16 mars 2018

GERNIKA,

capitale historique et symbole du pays Basque

par Jean Claude Larronde

 le tableau de Pablo Picasso

par Robert Poulou

Vendredi 16 mars 2018  – 18h 30 – Salle Lapurdi   Ustaritz

A n’en pas douter, Gernika occupe une place à part dans l’Histoire et dans l’imaginaire basques. C’est en effet le berceau de la démocratie basque, mais c’est aussi le lieu où est planté l’arbre qui incarne ces libertés et ces traditions, le chêne chanté par Iparraguirre.

C’est encore l’endroit d’un terrible bombardement sur une population civile sans défense lors de la guerre civile d’Espagne en avril 1937, évènement immortalisé par le tableau de Picasso. On peut noter aussi que l’actuel statut d’autonomie -datant de 1979- des territoires basques d’Alava, de Bizkaye et de Gipuzkoa s’appelle “Statut de Gernika” et que c’est dans cette petite ville que les actuels lehendakaris du gouvernement autonome basque sont investis de leurs fonctions, comme le fut José Antonio Aguirre en octobre 1936.

Ce sont tous ces aspects qu’évoquera  l’historien Jean Claude Larronde . Le spécialiste de la peinture Robert Poulou, nous parlera du tableau de Pablo Picasso.

CONFÉRENCE du 9 mars 2018

Les « hirondelles »  et l’industrie de l’espadrille à  Mauléon
par l’association  Ikerzaleak: Joël Larroque et Robert Elissondo
Vendredi 9 mars 2018    –   18h30  – Salle Lapurdi Ustaritz 

Mauléon doit beaucoup aux Espagnols qui ont travaillé dans les usines d’espadrilles fin XIXe et début XXe siècle. A partir de 1880, on fabrique l’espadrille en usine avec l’aide de machines de plus en plus perfectionnées. La fabrication va connaitre une période de grande prospérité. Son usage se répand dans les mines du Nord de la France où, au fond, on use une paire par semaine. Cette nouvelle demande se traduit par la présence de 30 usines en Soule.

 Robert Elissondo et Joël Larroque sont deux historiens de la Soule, membres de l’association Ikerzaleak.

 Ils évoqueront un aspect encore peu connu de l’histoire du Pays basque : la migration des hirondelles. On appelle ainsi les jeunes navarraises et aragonaises qui venaient à Mauléon durant la saison hivernale pour travailler dans les usines d’espadrilles.

Après une présentation générale des relations entre la Soule les vallées de l’autre versant des Pyrénées, ainsi que du développement de l’industrie de l’espadrille, ils raconteront les histoires de ces jeunes femmes et des familles qu’elles ont fondées à Mauléon. »                      

Cycle de conférences 2018

Ur Begi a le plaisir de vous inviter à participer aux prochaines conférences.
Dés maintenant, réservez vos vendredis de mars
à la salle LAPURDI d’ USTARITZ

*

“Depuis mars 2012, l’association Ur Begi organise chaque année un cycle de conférences, sur des sujets liés essentiellement à l’histoire, à l’économie ou à la culture du pays basque.”

Voici le programme proposé par Agustin Errotabéhère. 

Nous gardons les bonnes habitudes, au terme de la séance, la discussion se prolongera autour d’un verre de l’amitié. 

Page 1 of 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén