Association multi activités d' Herauritz

Auteur : ur begi Page 1 of 13

Reconfinement

« Un nouveau confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire national à compter du 29 octobre 2020 minuit. Destiné à lutter contre la nouvelle vague de l’épidémie du Covid-19, ce reconfinement est décidé pour une durée d’au moins quatre semaines, c’est-à-dire jusqu’au 1er décembre 2020.  »

En application à ces  mesures gouvernementales, toutes les activités d’ Ur Begi sont suspendues.

     Le blog « Liens et ressources pour le Temps Présent » vous attend!

Cliquez sur le lien ci-dessus.

Vérifiez régulièrement vos spams… : des mails d’ Ur begi s’y trouvent parfois!

Prenez-soin les uns des autres et à bientôt…

C’est la rentrée!

Un petit tour d’horizon sur les différentes reprises programmées pour cette fin d’année 2020, dans le respect des règles sanitaires.

1./ Arts créatifs: dans salle Auzobaita, le mardi matin.

Première séance: Mardi 15 septembre.

2./ Mutxiko: sous le préau de la salle Auzobaita, le samedi matin de 9h à 10h30 ( semaine 1 et 3) ou de 10h à 12h (semaine 2 et 4)

Première séance: Samedi 12 septembre.

3./Tamborrada: sous le préau de la salle Auzobaita, le samedi matin de 10h30 à 12h30 (semaine 1 et 3)

Première séance: Samedi 19 septembre.

4./Chant/ Plazerekin: dans une salle du Centre Lapurdi, le lundi soir

Première séance: 26 octobre

5./Randonnées (marche douce et marche en montagne): 

Reprise effectuée le 3 septembre.

6./Quant aux sorties culturelles et aux conférences, espérons qu’au printemps 2021, tout ou presque sera possible!!!

Bonne reprise à tous, avec confiance, vigilance et espoir!

Reprise en douceur…

Depuis samedi 16 mai, l’activité mutxiko a repris sur le fronton d’ Hérauritz, par groupe de 10, avec les distances réglementaires…

Pas d’effusions  pour ces premières retrouvailles, mais un plaisir réel et partagé de danser à nouveau ensemble tout en redonnant vie au quartier…

………………………………..

Ces dernières semaines, quelques  randonneurs  ont retrouvé les chemins de montagne, de manière informelle, par petits groupes…

………………………………..

Quelques chanteurs ont expérimenté  le logiciel Zoom pour chanter en « visio-chant »,  par écran interposé…  

 

Dé-confinement

Encore un peu de patience…

Compte tenu des mesures sanitaires et sécuritaires toujours en vigueur, les différentes activités d’ Ur Begi ne pourront pas reprendre avant  la fin de cette première étape de dé-confinement.

Annulation des manifestations suivantes:

– Visite de la réserve minière d’Arditurri du 22 mai.
– Animation Tamborrada du 23 mai (Fêtes Herauritz annulées).
– Concert à la chapelle d’ Herauritz le 30 mai: Plazerekin et Bidaikanta. 
– Sortie de 3 jours à Cauterets, les 11,12,13 juin.
– Dantzaldi -mutxiko du 4 juillet .
 

C’était en mars 2020…

« C’était en mars 2020 …

Les rues étaient vides, les magasins fermés, les gens ne pouvaient plus sortir.

Mais le printemps ne savait pas, et les fleurs ont commencé à fleurir, le soleil brillait, les oiseaux chantaient, les hirondelles allaient bientôt arriver, le ciel était bleu, le matin arrivait plus tôt.

C’était en mars 2020 …

Les jeunes devaient étudier en ligne, et trouver des occupations à la maison, les gens ne pouvaient plus faire de shopping, ni aller chez le coiffeur. Bientôt il n’y aurait plus de place dans les hôpitaux, et les gens continuaient de tomber malades.

Mais le printemps ne savait pas, le temps d’aller au jardin arrivait, l’herbe verdissait.

Les gens ont été mis en confinement. pour protéger les grands-parents, familles et enfants. Plus de réunion ni repas, de fête en famille. La peur est devenue réelle et les jours se ressemblaient.

Mais le printemps ne savait pas, les pommiers, cerisiers et autres ont fleuri, les feuilles ont poussé.

Les gens ont commencé à lire, jouer en famille, apprendre une langue, chantaient sur le balcon en invitant les voisins à faire de même, ils ont appris une nouvelle langue, être solidaires et se sont concentrés sur d’autres valeurs.

Les gens ont réalisé l’importance de la santé, la souffrance, de ce monde qui s’était arrêté, de l’économie qui a dégringolé.

Mais le printemps ne savait pas. les fleurs ont laissé leur place aux fruits, les oiseaux ont fait leur nid, les hirondelles étaient arrivées.

Puis le jour de la libération est arrivé, les gens l’ont appris à la télé, le virus avait perdu, les gens sont descendus dans la rue, chantaient, pleuraient, embrassaient leurs voisins, sans masques ni gants.

Et c’est là que l’été est arrivé, parce que le printemps ne savait pas. Il a continué à être là malgré tout, malgré le virus, la peur et la mort.

Parce que le printemps ne savait pas, il a appris aux gens le pouvoir de la vie.

Tout va bien se passer, restez chez vous, protégez-vous, et vous profiterez de la vie.

Et surtout gardez le sourire️!  »

Source anonyme…  (diffusé par le Petit Journal Hong Kong) 

Conférence du 6 mars 2020 Népal-Solidarité

     Marc Bréard, membre de l’association « les amis d’Ilampokhari », nous fera part des activités de son association. 

 Ilampokhari est un village du Népal, juché à environ 2500m sur une montagne juste en face de l’épicentre du séisme de 2015 qui l’a presque entièrement détruit.

 » Depuis nous y sommes allés plusieurs fois  et avons pu constater le dynamisme et la volonté des villageois, qui – grâce à notre aide financière – ont ouvert une piste pour accéder au village et l’école qui abrite quelque 200 élèves a été réhabilitée. 

Notre diaporama  vous fera « vivre » cette aventure.

Le village est à un peu plus de 100 km de la capitale, Katmandu, mais il faut.. au moins 12 heures pour faire le trajet. » L’accès se fait en deux temps : d’abord par  la route principale, puis par  la piste (réhabilitée grâce à notre aide financière) qui nous permet d’arriver au village, en plus de 4 heures … pour moins de 25 km.

Nous essaierons de vous montrer la vie dans ce village et la résilience de ses habitants, en grande partie grâce au bouddhisme; ce qui nous amènera à vous présenter brièvement le site sacré de Bodnath, proche de Katmandu. »  M.B. 

Cette soirée s’inscrit dans un geste de solidarité avec des régions et populations qui subissent la double peine de la pauvreté et des cataclysmes.  A l’issue de la projection le conférencier  répondra à toutes les questions et mettra à disposition des personnes intéressées des  photos de la région.

Nepal solidarité – Nepal : elkartasuna
Nepal lurraldea ezaguna da mendizaleen artean , Himalayako bere mendi erraldoiekin  Gutiago jakina dena aldiz, errepublika   hortan jendek bizi duten egoera . Bizitza dorpea , pobrezia . Duela zenbait urte, 2015ean , jasan zuten  lur ikarak  kalte handiak eragin zituen . « Ilampokhariko adixkideak » elkartearen bidez, Marc Breard eta bere lagunek laguntza ekarri eta ekartzen diete , bideak ala eskolak eraikitzen lagunduz besteak beste .

 Nepaleko egoeraren berri eta elkarteak egiten duen lana aipatzeko , Marc Breard-ek mintzaldi bat emanen du, Ur Begi elkarteak gonbitaturik,  Lapurdi gelan martxoaren 6ean   ortziralean 18h30an.

 

Conférence du 21 février 2020

JUAN  SEBASTIAN  ELKANO

Le premier tour du monde en bateau

Le 8 septembre 1522 ,   Juan Sebastian ELKANO   natif de Getaria , capitaine du  Victoria  débarque à Séville  avec ses 18 membres d’équipage   seuls survivants d’une expédition initiée trois ans plus tôt : Il vient de réaliser le premier tour du monde. Il sera honoré ainsi que les marins de l’équipage  par l’empereur Charles Quint.

Celui-ci choisit un navigateur portugais Magellan pour ouvrir une nouvelle route des Indes. L’expédition composée de 5 navires et 239 hommes d’équipage prend la mer en août 1519.  L’expédition connaîtra bien des péripéties : hivernant sur les côtes du Brésil  l’équipage se mutine ; Magellan rend ELKANO responsable et l’emprisonne avant de le libérer. Quand l’expédition rejoint le Pacifique par le détroit qui porte le nom de Magellan,  une partie de l’expédition fera demi-tour. Les 3 navires restants atteignent les îles Philippines ou Magellan sera tué. Prenant la tête du dernier navire, ELKANO bouclera le premier tour du monde  au bout de trois ans de navigations et de péripéties…

Cette épopée nous sera contée  par RAFAËL ZULAIKA  de la fondation ELKANO située a Getari, le  vendredi 21 février à 18h30 à la salle Lapurdi – Entrée gratuite

Conférence organisée en partenariat avec Herri soinu dans le cadre du festival Hartzaro.

—–                                                                                                

ELKANO : Lehen munduko itzulia

1522ko irailaren 8an , Victoria itsasontzia , Sebastian ELKANO Getariar  mariñel kapitaina buru, sartu zen Sevillako portuan, lehen aldikotz, 3 urtez munduko itzulia eginik.

1519an ,  Karlos 5 garrena imperadoreak galdeginik , 5 ontzik zeramatzaten 239 mariñelek osatu expedizionea, abiatua zen Sevillatik, Indietako bide berria aurkitzeko asmoarekin. Magellanek zuzentzen zuen espedizionea. Gorabehera asko bizi izan zituen espedizioneak , Brazilgo kosta aldean, ala Filipinetako irletan …Mariñelak asaldatu ziren. Magellanek bizia galdurik , espedizionearen buru, Sebastian Elkanok ontzi bakar batekin, 19 mariñelekin, burutu zuen munduko lehen itzulia.

 Izuli horren epopeia kondatuko digu Rafael Zulaikak , Elkano fundazioaren arduradunak, Lapurdi gelan emanen duen mintzaldian Hartzaro festibalaren karietarat.

 

Conférences/Mintzaldiak 2020

Carnaval d’ Hérauritz 14/02/20

 Vendredi 14 février au fronton d’ Hérauritz

Carnaval de l‘école

 18h30  Départ du défilé: Zanpantzar, musiciens de la  Tamborrada, zirtzils, enfants de l’école, etc…

19h: Procès de Zan Pantzar par les élèves du CM.

Danses traditionnelles, carnaval de Lantz,  mutxiko … 

19h45:  Danse des animaux: Aker dantza et Hartza dantza par le groupe de danses : Izartxo.

A partir de 20h: Concerpar « Zézé Miège » Musique électronique, et multi instrumentale, mutxikoak…

Restauration sur place (par les parents d’élèves): boissons, talo, sandwichs, frites, gâteaux.

Les déguisements sont les bienvenus !

……………………..

Dimanche 16 février: Passage traditionnel des kaskarots à Herauritz

11h Tamborrada Ur Begi sur le fronton

11h30 Kaskarotak

12h Mutxikoak

La suite du programme HARTZARO en cliquant sur l’image ci-dessous:

AGENDA MUTXIKO 

 

Visite du Musée de Biarritz

Le musée de Biarritz est logé dans l’église anglicane Saint Andrew’s édifié au XIXème siècle.
Nous étions 28 participants attentifs, Michelle Degorce nous a guidés à travers l’histoire de la ville, du simple village de pêcheurs aux fastes des Palais impériaux.
Michelle Degorce, guide conférencière, que nous allons retrouver le 10 avril, lors de la conférence sur le Camp de Polo Beyris.

Un aperçu de la visite.

Page 1 of 13

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén